DoblFrcPar  Oct. 14, 2011  Rev. 9/20/2014  A public domain article

Home     Gravity Concepts     Create Momentum
Light Speed vs Special Relativity     Force Interactions     RF Energy Concept

Force Doubling Paradox of Gravitational Attraction

Radiation Pressure versus General Relativity

   Danish translation by Einar Solbakken         French Translation via MS Bing   

Radiation Sys.>     Force Interactions>    False Constant Lite Spd     
< Double Force Paradox>  
 New 2014 Grav. Constants >   Grav. Links >     Review Letters>
 
< Prev Pg    Page Contents \/    Bottom \/     Next Pg > 

Abstract:  A public domain article.  This paper compares three concepts for modeling the cause of gravitation:
    * Radiation Pressure   * General Relativity Attraction   * Mass Attraction

The argument is presented that the radiation pressure model of gravity is the only model that produces the correct values for the forces acting upon orbiting bodies. All competing "attraction" models produce values that are double the actual force which is required to maintain orbit. This force doubling paradox as detailed in this paper indicates that the Mass Attraction and General Relativity Attraction concepts are not viable models for the cause of gravity and inertia.

In a radiation and shadowing model of remote force all forms of matter: (atoms, particles, electric charge, and magnetic fields), are subjected to "apparently" attractive and repelling remote force. However, the isotropic prime radiation is the seat and source of the relative forces, in the same manner that it is the seat and source of inertial force. Attraction and repulsion at a distance can not exist in a radiation and shadowing model of remote and local forces.

Table of Contents

<<Site Contents
Force Doubling Paradox of Attraction
Abstract
Reviewing the Models of Gravitation
The Mass Attraction Models 
The GR Model of Gravitation

 

Public Domain Statement
Newton’s Ref. to the Cause of Gravity
The Radiation Pressure Model
In Summary
Radiation Pressure Ref. Papers
Reference
Addendum: Arithmetic of Double Force.


DFP 1

Reviewing the Models of Gravitation

Our past and current dictionaries, dominant encyclopedias, Wikipedia and university physics books [1] define and refer to gravity as; an “attractive” force “inherent” to the mass or warped space of a body. Applying any "attractive" force model to the Earth Moon dynamic forces, we obtain this system:

At first this may seem like an orderly and balanced attractive force system; however,... the following paradox exists. If the seat, source and cause of the "apparent" attraction forces are "internal" to each of the bodies...the attraction concept produces twice the force that is necessary to balance the centrifugal orbital forces of a planet moon system. The concept of "attraction" between bodies requires that the force “from” each separate body acts on the remote body,-- and equally on the originating body. Another example of a balanced system is a rope under tension; each end has an equal amount of opposing force. As noted by Newton's third law of motion, " To every action there is always an opposed  equal reaction".

This double force paradox is directly applicable to the "mass attraction",... the General Relativity “attraction” and all other attraction type concepts of gravity.

Rebuttals and suggested corrections to this paper are requested and may be posted on this site with the contributor's permission.  

 < Prev Pg    Page Contents   Bottom \/                                   DFP 2

The Mass Attraction Models of Gravitation

The attraction concepts [2] accept Newton's inverse square equation of gravity's force between two bodies as:
             F = G x (M1 x M2) / r squared .
The surface gravity ( g ) for each of the bodies can be derived from the gravitational constant ( G ) and the mass and radius of the bodies. Using Newton's equation the g forces, allegedly "seated" in each of the "two" bodies acting on the other at a distance, can be calculated.

Within the "attraction" concepts:

 

Using: 1 ) Newton’s equation as given above, 2 ) basic arithmetic, 3 ) common logic and 4 ) the mechanics of force, it is shown that the assumed Earth and Moon seated forces are equal; and as a result;…"all attraction models" produce twice the force that is required to balance the centrifugal forces of orbit!

The General Relativity Model of Gravitation

The exact same paradox arises with the General Relativity (GR) concept of gravity. It postulates that Mass warps a hypothetical "fabric of spacetime" and the warped fabric of spacetime causes “attraction” of other masses. Since in the GR theory the seat of the attractive force is anchored within the center of the planet’s and moon’s positions, we would again have twice the force required to balance the orbital forces of the Earth Moon system.

Newton’s References to the Cause of Gravity

This paradox only arises within "attraction" type models and it also raises the following question: If this paradox is true and important, why was it not addressed by Newton, the author of our gravitational math? The following quote from a letter by Sir Isaac Newton should answer the above question.  This quote expresses his firm opinion opposing the concept that gravity (attraction) acted through empty space as an “inherent” property of matter.

 < Prev Pg    Page Contents   Bottom \/                                   DFP 3


Quote "...that one body may act upon another at a distance through a vacuum without the mediation of anything else, by and through which their action and force may be conveyed from one to another, is to me so great an absurdity that I believe no man, who has in philosophic matters a competent faculty of thinking, could ever fall into it." Unquote

Since Newton considered the attraction concept "so great an absurdity"; it seems reasonable to assume that he would not have spent time contemplating the detailed mechanics of an absurd attractive system. Therefore he may not have encountered or addressed the double force paradox. People do not normally study hypothesis that they believe are not correct, or hypothesis that they do not have an interest in.

It also appears certain that Newton would never have believed that for one hundred plus years our Twenty and Twenty First Century Natural Philosophy Societies, learned professors, authors and students would fall into believing, teaching and propagating the concept “that one body may act upon another at a distance through a vacuum without the mediation of anything else”.

Sir Isaac Newton's laws of motion, circa 1600's, gave the description of how the force of gravity varied with distance, following the inverse distance squared equation, but he did not propose a cause for gravity or inertia in any of his publications. Although, the following quote, from a private letter to Robert Boyle, shows Newton did conceive of a cause for gravity that is essentially the duplicate of this radiation and shadowing model of remote forces. If Newton's term "ethereal spirit" is replaced with the term "prime radiation" in the following quote, the similarity of the concepts becomes obvious.

Quote: "so may the gravitating (apparent) attraction of the Earth be caused by the continual condensation of some other suchlike ethereal spirit (prime radiation),. . . in such a way . . . as to cause it (this spirit) (prime radiation) from above to descend with great celerity (speed) for (from) a supply; in which descent it may bear down with it the bodies it pervades, with force proportional to the superficies (surfaces) of all their parts (atoms) it acts upon." Unquote

The terms in above brackets have been added to the original to aid in the comparison. It is satisfying and important to note that Newton's concept, as stated above, does not propose an Aether consisting of the vibration or flow of particulate material, nor does it propose attraction through a distance as a cause. In this author’s opinion the above quote shows that Isaac Newton did frame a non-particulate radiation and shadowing system as a cause for gravity, circa late 1600’s.

 < Prev Pg    Page Contents   Bottom \/                                   DFP 4

                          

The Radiation Pressure Model of Gravitation

In an isotropic radiation pressure system of gravity [3], the seat of the force is not in the mass of the objects. Each atom of the object shadows the radiation flow, causing an "external" unbalanced radiation pressure force “pushing” the objects toward each other. There is “no attracting” tension involved, which would require the doubling of the calculated force. The gravitational radiation pressure is an attribute of the Universe’s prime isotropic radiation,...in the same manner that Inertia, E fields, EM radiation and all remote forces are mediated by prime radiation. In a radiation pressure model, planets and objects do not “have” gravity; they are “subjected” to gravity by screening a portion of the prime radiation flow of the Universe. Gravitational Attraction does not exist.

In Summary

If the Earth is “attracting” the Moon and the Moon is “attracting” the Earth,...this would produce twice the actual force that is required to maintain the bodies in their current orbits. It would cause your scale to display twice the value of your actual body weight.
This double force result demonstrates that the seat of force does not reside in the planets or bodies, nor their positions.
The seat and cause of the forces are “external” to the planets,… as predicted by a radiation pressure model of remote force. With the disqualification of the two attractive force models, the isotropic radiation and shielding model is the only known one remaining which correctly predicts the actions and forces of gravitation and inertia. A detailed study of the radiation and shielding model is available on the web, [3] and titled, Radiant Pressure Model of Remote Forces.

The logic of this article does not imply that there is anything wrong with Newton's gravitational equation;...the double force error only arises when it is “assumed” that the force is attractive and that the cause and seat of the forces are within the mass or position of the planets or bodies. Newton's equation works perfectly for a radiation and shadowing system, since the seat and/or source of the force is external and applied locally to the planets and moons,...and attraction or tension through a distance are not required and cannot exist within a radiation pressure and shielding system of remote and local forces.
There is nothing in this article that changes the known number values of gravitational forces. Numerical comparisons are not required to realize that the calculated value is double the natural value. Applying the laws of basic logic excludes the possibility that matter could be the seat of attractive force. The following numerical comparisons are provided as suggested by some reviewers.

 

 < Prev Pg    Page Contents   Bottom \/                                    DFP 5

 

Addendum:  Double Force Paradox arithmetic.

Givens from NASA data;  MathCad 15
Earth's surface Gravity
Earth's Mass
Moon's surface gravity
Moon's Mass
Moons distance to Earth

 

Moons distance to barycentre

 

Moon's orbital velocity

 

                                 < Prev Pg    Page Contents   Bottom \/                                          DFP 6

 

 

Double Force Paradox Accounting
Moon's orbital force

 

 

 

Moon's "Attractive" force for Earth

Earth's "Attractive" force for the Moon

Adding the Moon's and Earth's "Attractive " force produces twice the force required to balance the Moon's orbital force, Fc_mn. Stable orbits would not be possible.
Conclusion
Gravitation cannot be an inherent "Attractive" force seated in the center of mass ! !
Newton's equations do not produce a double force when used with a radiation and shielding system of gravitation.

Public Domain Statement. This article, Force Doubling Paradox of Gravitational Attraction, authored by Stanley V Byers, is granted to be in the public domain. October  14, 2011
It is this author's belief that this Double Force Argument is so elementary and logical that peer review support by gravitational physics scientists should not be required prior to publishing.                            French Translation

Author:   Stanley V Byers,    Web:  Gravity and Inertia via Radiation  
URL:  http://home.netcom.com/~sbyers11/     E-Mail:   
sbyers11@comcast.net

 DFP 7

 

Radiation Pressure Reference Papers

The following list of papers and articles present additional support for the dis-qualification of the mass attraction and General Relativity attraction concepts.

Reference:

  1. *  Understanding Relativity, Leo Sartori, University of California Press Copyright 1996 by The Regents of the University of California. ** 
    *  The Modern English Dictionary  1913 AD, The Syndicate Company
    Definition:  Gravitation: The force which "attracts",  pg. 384  **
    Britannica, Encyclopedia,   SEARCH [Gravitation]: "Universal force of attraction that acts between all bodies that have mass.  ....where all bodies experience a downward gravitational force exerted by Earth's mass."   9/5/2010  http://www.britannica.com/   **

  2. * University Physics,     Sears, Zemansky, and Young
    " Every particle in the Universe attracts every other particle...."
    pg 125,     Copyright 1987, 7th Edition,  **
  3. * Radiant Pressure Model of Remote Forces, Byers, 1975
    URL: http://home.netcom.com/~sbyers11/  **

\/ French Translation via MS Bing \/   < Prev Pg   Page Contents/\   TOP/\    Next Pg >
                 DFP 8

 

 

Doubler le paradoxe de l'Attraction gravitationnelle de la force

  Pression de radiation par rapport à la relativité générale

Résumé: Un article du domaine public. Cet article compare trois concepts pour la modélisation de la cause de la gravitation :
* Pression * Attraction de la relativité générale * Attraction de masse

L'argument est présenté que le modèle de pression de rayonnement de la gravité est le seul modèle qui produit les valeurs correctes pour les forces agissant sur en orbite autour du corps. Tous les modèles concurrents « attraction » produisent des valeurs qui sont le double de la force réelle qui est nécessaire pour maintenir l'orbite. Cette force doublement paradoxe tel que décrit dans le présent document indique que les concepts de l'Attraction de la masse et l'Attraction de la relativité générale ne sont pas des modèles viables pour la cause de la gravité et l'inertie.

Dans un modèle de rayonnement et l'occultation de la télécommande de la force toutes les formes de la matière: (atomes, particules, charge électrique et des champs magnétiques), sont soumis à la force « apparemment » attirant et repoussant à distance. Toutefois, le rayonnement isotrope privilégié est le siège et la source des forces relatives, de la même manière qu'il est le siège et la source de la force d'inertie. Attraction et répulsion à distance ne peuvent exister que dans un modèle de rayonnement et l'occultation des forces locales et distantes.

Table des matières
<< contenu du site
Force doublement le paradoxe de l'Attraction
Résumé
Examiner les modèles de Gravitation
Les modèles de massive Attraction
Le modèle GR de Gravitation
Public Domain, instruction
Réf. de Newton à la Cause de la gravité
Le modèle de la pression de Radiation
En résumé
Pression de rayonnement Réf. Papers
Référence
Additif :
arithmétique de la Double Force.

F-DFP 1


Examiner les modèles de Gravitation

Notre passé et actuels dictionnaires, encyclopédies dominantes, Wikipedia et Université de physique livres [1] définir et faire référence à la gravité comme ; une force « attractif » « inhérente » à l'espace de masse ou voilé d'un corps. Appliquant n'importe quel modèle de force « attractive » pour les forces dynamiques de la lune, nous obtenons ce système :

Les soldes de gravitation attractive de la terre la force centrifuge orbitale de la lune. Gravitation attractive de la lune équilibre la force centrifuge orbitale de la terre. Dans un premier temps, ceci peut sembler comme un système de force d'attraction ordonnée et équilibrée ; Toutefois,... le paradoxe suivant existe. Si le siège, la source et la cause du « apparent » des forces d'attraction sont « internes » à chacun des organes... le concept d'attraction produit deux fois par la force qui est nécessaire pour équilibrer les forces centrifuges orbitales d'un système de lune de la planète. Le concept de « attraction » entre organes exige que la force « de » chaque organe distinct agit sur le corps distant,--et également sur le corps d'origine. Un autre exemple d'un système équilibré est une corde sous tension ; chaque extrémité a une quantité égale d'opposing force. Comme il est indiqué par la troisième loi de Newton du mouvement, « Pour chaque action il y a toujours un opposé égale réaction».

Ce paradoxe de la double force est directement applicable à le « attraction massive, »... la relativité générale « attraction » et toute autre attraction type concepts de gravité.

Réfutations et corrections suggérées au présent document sont invitées et peuvent être affichées sur ce site avec la permission du cotisant.

F-DFP 2


 

Les modèles de massive Attraction de la Gravitation

Les concepts de l'attraction [2] accepter équation de carré inverse de Newton de la force de la gravité entre deux organismes tels que :
F = G x (M1, M2 x) / r carré.
La gravité de surface (g) pour chacun des organes peut être dérivée de la constante gravitationnelle (G) et la masse et le rayon des organes. À l'aide de forces d'équation le g de Newton, prétendument « assis » dans chacun des « deux » organes agissant sur l'autre à distance, peut être calculée.

Dans les concepts de « attraction » :

Utilisation : équation de Newton 1) comme indiqué ci-dessus, 2) base arithmétique, logique 3) commune et 4) la mécanique de la force, il est démontré que le supposé de la terre et les forces de la lune assis sont égaux ; et en conséquence;... « tous les modèles de l'attraction » produisent deux fois la force qui est nécessaire pour équilibrer les forces centrifuges d'orbite !

Le modèle de la relativité générale de la Gravitation

L'exact même paradoxe se pose avec le concept de la relativité générale (GR) de gravité. Elle postule que masse déforme un hypothétique « tissu de l'espace-temps » et le tissu gondolé de l'espace-temps provoque « attraction » des autres masses. Depuis, dans la théorie de la GR, le siège de la force d'attraction est ancré au sein du centre de la planète et les positions de la lune, nous devrions à nouveau deux fois la force nécessaire pour équilibrer les forces orbitales du système Terre Lune.

Références à la Cause de la gravité de Newton

Ce paradoxe ne se pose que dans les modèles de type « attraction » et elle soulève également la question suivante : si ce paradoxe est vrai et important, pourquoi il ne portait pas de Newton, l'auteur de notre gravitation math ? La citation suivante d'une lettre de Sir Isaac Newton devrait répondre à la question ci-dessus. Cette citation exprime son opinion ferme s'opposant à la notion que la gravité (attraction) a agi dans l'espace vide comme une propriété « inhérente » de la matière.

F-DFP 3



Cite «.. .que un seul corps peut agir sur les autres à distance à travers un vide sans la médiation d'autre chose, par et à travers lequel le leur action et la force peuvent être acheminés d'un à l'autre, est pour moi si grand une absurdité qui selon moi, aucun homme, qui a, en matière philosophique, une faculté compétente de la pensée, pourrait jamais tomber dedans. » Fin de citation

Depuis Newton, considéré comme l'attraction concept « si grand une absurdité »; Il semble raisonnable de supposer qu'il n'aurait pas passé temps contemplant la mécanique détaillée d'un système attrayant absurde. Donc il ne peut pas avoir rencontrées ou adressée le paradoxe de la double force. Les gens n'étudient pas normalement hypothèse qu'ils croient ne sont pas corrects, ou hypothèse selon laquelle ils n'ont pas un intérêt dans.

Il semble également certain que Newton auraient jamais cru que pour cent plus ans nos vingt et vingt premières sociétés de philosophie naturelle de siècle, tirées des professeurs, auteurs et élèves relèveraient de croire, d'enseigner et de propager le concept « qu'un seul corps peut agir sur les autres à distance à travers un vide sans la médiation d'autre chose ».

Lois de Sir Isaac Newton du mouvement, vers les années 1600, donne la description de la façon dont la force de gravité varie avec la distance, suivant l'équation inverse à la distance au carré, mais il n'a pas proposé une cause pour la gravité ou l'inertie dans l'une de ses publications. Bien que, la citation suivante, d'une lettre privée à Robert Boyle, montre que Newton a fait concevoir d'une cause de la gravité qui est essentiellement le double de ce rayonnement et le modèle occultant des forces à distance. Si le terme de Newton « esprit éthéré » est remplacé par le terme de « rayonnement principal » dans la citation suivante, la similitude des concepts devient évidente.

Cite: "si l'attraction qui gravitent (apparent) de la terre peut être causée par la condensation continue de quelques autre esprit éthéré analogue (premier rayonnement),... d'une manière... la faire (cet esprit) (premier rayonnement) d'en haut pour descendre avec grande célérité (vitesse) pour (de) un approvisionnement ; dans quel descente il porte vers le bas avec elle les corps qu'il imprègne, avec une force proportionnelle à la superficie (surfaces) de tous leurs éléments (atomes) il agit sur." Fin de citation

Les termes ci-dessus entre parenthèses ont été ajoutées à l'original afin de faciliter la comparaison. C'est satisfaisant et important de noter que le concept de Newton, comme indiqué ci-dessus, ne propose pas un Ether consistant en la vibration ou les flux de matières particulaires, ni propose-t-il attraction grâce à une distance comme cause. Selon cet auteur précède citation montre qu'Isaac Newton a fait encadrer un rayonnement non particulaires et l'occultation de système comme une cause de la gravité, vers la fin des années 1600.    F-DFP 4


Le modèle de pression de Radiation de la Gravitation

Dans un système de pression de rayonnement isotrope de gravité [3], le siège de la force n'est pas dans la masse des objets. Chaque atome de l'objet occulte le flux de rayonnement, causant une force de pression « externe » rayonnement asymétrique « pousser » les objets vers l'autre. Il y a tension « pas attirer » impliquée, qui exigerait le doublement de la force calculée. La pression de radiation gravitationnelle est un attribut de rayonnement isotrope privilégié de l'univers,... de la même manière que l'inertie, E champs, rayonnement EM et toutes les forces à distance sont médiés par rayonnement principal. Dans un modèle de pression de radiation, planètes et objets ne « ont pas » gravité ; ils sont « soumis » à la gravité en sélectionnant une partie du flux de rayonnement principal de l'univers. Attraction gravitationnelle n'existe pas.

En résumé

Si la terre est de « attirer » la lune et la lune est « d'attirer » la terre,... cela produirait deux fois la force réelle qui est nécessaire pour conserver les corps dans leurs orbites actuelles. Il entrainait le pèse-personne afficher deux fois la valeur de votre poids corporel réel.
Ce résultat force double montre que le siège de la force ne réside pas dans les planètes ou les organes, ni leurs positions.
Le siège et la cause des forces sont « externes » aux planètes,... tel que prédit par un modèle de pression de radiation de force à distance. Avec la disqualification des deux séduisantes de la force des modèles, le rayonnement isotrope et blindage de modèle est le seul connu restant qui prédit correctement les actions et les forces de gravitation et d'inertie. Une étude détaillée du modèle de blindage et rayonnement est disponible sur le web,
[3] et intitulé, Radiant modèle pression de Forces distant.

La logique de cet article n'implique pas qu'il n'y a rien de mal avec l'équation de gravitation de Newton;... l'erreur double force ne se pose que lorsqu'il est « présumé » que la force est attractive et que la cause et le siège des forces sont dans la masse ou la position des planètes ou des organismes. Équation de Newton fonctionne parfaitement pour un rayonnement et l'occultation de système, depuis le siège et/ou de la source de la force est externe et appliquée localement pour les planètes et les lunes,... et attraction ou tension grâce à une distance ne sont pas nécessaire et ne peut pas exister au sein d'un système de pression et blindage de rayonnement des forces locales et distantes.
Il n'y a rien dans cet article qui change les valeurs numériques connus des forces gravitationnelles. Des comparaisons numériques ne doivent pas se rendre compte que la valeur calculée est double de la valeur naturelle. Application des lois de la logique de base exclut la possibilité que l'affaire pourrait être le siège de la force d'attraction. Les comparaisons numériques suivants sont fournis tel que suggéré par certains commentateurs.
     F_DFP 5

 

Additif : Arithmétique Double Force paradoxe.

 

 

Grange de données de la NASA ; MathCad 15 
Sol pesanteur

Masse de la terre

Gravité de surface de la lune 
Masse de la lune 
Distance à la terre des lunes 

 

Distance de lunes au barycentre 

 

Vitesse orbitale de la lune 

                               F-DFP 6 

 



Force double paradoxe comptable

 

Force orbitale de la lune

                          

Force « Attractive » de la lune pour la terre

                        

Force « Attractif » de la terre à la lune

                       

 

Ajout de la lune et de la terre « Attractif » force produit deux fois la force nécessaire pour équilibrer la force orbitale de la lune, Fc_mn. Orbites stables ne serait pas possibles.

Conclusion
La gravitation ne peut pas être une force inhérente de « Attractif » assise dans le centre de masse!!

Les équations de Newton ne produisent pas une double force lorsqu'il est utilisé avec un rayonnement et un système de blindage de la gravitation 

Public Domain, instruction. Cet article, Force doublement paradoxe de l'Attraction gravitationnelle, rédigé par Stanley V Byers, est accordé pour faire partie du domaine public. 14 octobre 2011         F-DFP 7